KARIMA EL GUEDDAR

Consultante en développement

kaima.elgueddar@outlook.fr

06.17.60.08.20

le le corps est l'atelier de l'âme où l'esprit vient faire ses gammes

HILDEGARDE DE BINGEN

Cette citation de Hildegarde de Bingen montra à quel point cette grande dame était visionnaire ...

En effet, nous prenons conscience aujourd'hui que le corps est le réceptacle de nos mouvements intérieurs,

de nos blocages conscients ou inconscients.

Être à l'écoute de celui-ci, le mettre en mouvement pour le libérer des tensions,  exprimer un besoin, prendre racine avant l'envol ...

3 propositions d'ateliers pour des besoins distincts où aucune compétence artistique n'est requise

et où seule la volonté de devenir acteur de sa vie importe.

 

 

 

 

STAGE BIEN -ÊTRE

 

Corps & graphie : un espace de rencontre entre la calligraphie et l'expression corporelle. Placé sous le signe de l'écoute intérieure de son corps et de la respiration consciente, cet atelier nous amène à une conscience corporelle et une assise de sa posture. 

La calligraphie nous offre une connexion à soi, nous ouvre à notre intériorité par la méditation active.

Le pilates renforce notre structure musculaire profonde pour ne plus "tenir debout" mais "être debout"

Aucun prérequis pour cet atelier. Une journée pour soi.

 

 

 

STAGE MIEUX -ÊTRE

 

Retrouver son essence primitive et sa puissance par l'écriture, le conte et la danse

grâce, entre autre, aux écrits de Clarissa Pinkola Estes, psychanalyste et conteuse, auteure de "femmes qui courent avec les loups".

L'écriture pour se donner l'opportunité de réécrire son histoire, explorer son imaginaire et développer sa créativité.

Il est nécessaire pour cet atelier d'être conscient de ses croyances limitantes, de cheminer afin de les identifier pour s'en libérer.

3 journées d'introspection.

 

 

STAGE ÊTRE

 

Découvrir et rencontrer les archétypes qui nous accompagnent et nous montrent le chemin. Identifier son ombre, la côtoyer, l'accepter pour rayonner. Prendre racine, s'ancrer pour s'élever, faire tomber les masques, retrouver la pleine conscience.

Danses primitives, soufie, gnawa ... autant de rythmes binaires et sacrés qui nous relient à nos mémoires archaïques

par un rythme sain, physiologique pour retrouver le lien avec sa nature instinctive, sauvage et libre.

Par conséquent, il est nécessaire pour cet atelier d'avoir été accompagnée dans la libération de ses mécanismes inconscients.

5 journées pour caresser l'individuation

 

 

 

 

des ateliers où nous sommes à l'écoute de nos sensations corporelles, de nos ressentis émotionnels et de nos perceptions cognitives.